armenie-mon-amie.com
Image default
Maison

Créer une ambiance asiatique dans son jardin

Créer un petit jardin japonais peut sembler compliqué, car ses code sont fondamentalement différents de nos jardins occidentaux. De plus en plus prisé dans les habitations contemporaines, ce type de jardin demande un peu de réflexion pour ne pas tomber dans les clichés et autres “japoniaiseries”.

Les différents types de jardins japonais

Il n’existe pas un type de jardin, mais au moins 3 principaux :

  • Le jardin paysage, ou Tsukiyama. Il s’agit généralement de parc ou de grands jardins qui sont une représentation en miniature de la grandeur et de la beauté de la nature en jouant sur des effets de trompe l’oeil. Au Japon on les rencontre souvent dans les temples.
  • Le jardin sec ou Karesansui. Ce sont les plus connus et les plus déstabilisants car la végétation est souvent réduite au stricte minimum alors que la roche et le sable (qui symbolisent la mer et les iles) prennent une place importante.
  • Le jardin de thé ou Chaniwa. Souvent de petite taille, il permet de créer une ambiance avant d’entrer dans la maison de thé. Souvent à l’ombre, chaque élément est choisi avec minutie.

Quelles plantes pour un jardin japonais

Suivant le type de jardin que vous voulez concevoir, l’utilisation de plantes sera plus ou moins importantes. La clé de la réussite est certainement de ne pas vouloir en mettre trop. Faites plutôt le choix d’une ou deux plantes principales qui seront les points focaux et utilisez des éléments secondaires autour.

Vous pouvez choisir un pin ou un érable qui sont les deux espèces emblématiques des jardins d’inspiration asiatique. Idéalement préférez des arbres déjà taillés en forme de nuage, avec une feuillage aéré. Ils ne sont pas faciles à trouver en jardinerie mais regardez du côté des professionnels spécialisés. Certains proposent par exemple des erables du japon bonsai qui trouveront leur place au centre de votre jardin si vous les choisissez de grande taille.

Au sol, oubliez le gazon et optez pour de la mousse. Plus besoin de tonte, l’entretien est quasiment nul mais il faudra conserver une bonne humidité pour se pas qu’elle sèche trop.

Sur les côtés placez quelques bambous. Il en existe de nombreuses variétés, de toutes tailles, avec des nuances de couleur dans le feuillage, avec notamment certains panachés.

L’art de la mise en scène

Créer un jardin japonais, c’est imiter la nature sans que la trace de l’homme ne soit visible. Il faudra certainement quelques années pour que l’aspect artificiel de la composition prenne un aspect plus naturel.

L’eau et les éclairages font partie intégrante de la mise en scène. Un petit bassin amènera un peu de fraicheur et de vie. Quelques mètres carrés suffisent, ou même simplement une roche creusée que vous remplirez d’eau sur laquelle pourra naturellement de la mousse.

Enfin, placez quelques spots pour éclairer votre jardin dès le soir venue afin de créer une ambiance différente. Si votre budget le permet, investissez dans une lanterne japonaise traditionnelle  qui sera un élément décoratif supplémentaire. Sinon disposez quelques spots sur le pourtour du jardin ainsi que sous les arbres.

Le jardin est un lieu privilégié pour arrêter le temps et profiter du moindre moment de repos. En choisissant de créer un jardin japonais, nul besoin d’un grand espace pour installer une ambiance dépaysante. Et vous pourrez profitez d’un peu de zénitude dans notre société si pressée.

Autres articles à lire

Des figurines Pop sur nos bureaux

Irene

Le ravalement de façade : quels matériaux utiliser?

Tamby

De l’humidificateur pour bébé à choisir avec attention

Irene

Gestion des petits travaux à la maison : comment gagner du temps ?

Claude

Veranda pour le jardin : les étapes de construction

Laurent

Trouver un bon plombier à Beauchamp (95) pour payer moins cher

Journal