Image default
Santé

La cryolipolyse ou comment maigrir par le froid

Notez cet article

La technologie en matière de procédé minceur ne cesse d’évoluer. La cryolipolyse, une technique non invasive utilisant l’action du froid, permet d’éliminer sans effort les cellules graisseuses responsables de nos bourrelets. En France, les centres de cryolipolyse et les cabinets de médecine esthétiques proposent des séances minceur cryo pour effacer les dépôts de graisse localisés comme les poignées d’amour, les fesses « culotte de cheval », les plis sous-fessiers.

La cryolipolyse : en quoi cela consiste ?

En tant que procédé non invasif, la cryolipolyse ne nécessite aucune effraction de la peau comme pour la liposuccion. Il s’agira plutôt d’aspirer un bourrelet graisseux avec une sorte de ventouse réfrigérante puis l’exposer à un froid intense. Le but : provoquer l’apoptose, c’est-à-dire une mort programmée des cellules graisseuses.

Les séances de cryolipolyse se pratiquent avec des équipements spéciaux notamment des applicateurs qui permettent de traiter différentes zones du corps : ventre, cuisses, dos, etc. Avant la séance, une consultation préalable de cryolipolyse par cool sculpting est effectuée pour établir un plan de traitement personnalisé.

Les applicateurs ont pour rôle d’aspirer les tissus mais aussi de diffuser le froid (jusqu’à -10°). La peau doit être assez souple pour être aspirée. Dès lors, un examen de l’élasticité de la peau et de l’épaisseur du pannicule adipeux (tissu sous-cutané où s’accumule la graisse) doit être effectué.

Quelles zones cibler ?

La cryolipolyse reproduit l’effet du froid sur les rondeurs localisées, principalement au niveau du ventre, des cuisses (face interne/externe) et des « poignées d’amour ». Toutefois, il est possible, selon les appareils,de traiter d’autres parties du corps (effacement double menton).

Dans un premier temps, le dermatologue ou médecin esthétique examine la zone à traiter et juge si l’amas graisseux est « aspirable » ou non par l’applicateur. Si oui, le processus peut être lancé et le traitement se fait en une fois ou avec 3 mois d’intervalle après évaluation des résultats.

En ce qui concerne l’action du froid, celui-ci stimule et active la microcirculation sanguine tout en amorçant l’apoptose. Par ailleurs, la température négative favorise le retour lymphatique, lutte contre la rétention d’eau, tonifie, raffermit, affine… Les graisses détruites ne reviennent plus.

Les contre-indications

A la différence d’une liposuccion, la cryolipolyse ne permet pas d’éliminer la graisse viscérale, seulement la graisse sous-dermique. Dès lors, traiter les cas d’obésité par cette technique serait totalement inopérant.

Les contre-indications concernent aussi les femmes enceintes et les personnes sujettes à des maladies liées au froid, qui ont subi une chirurgie abdominale récente, ou souffrant d’hernies.

Related Articles

La prise des compléments alimentaires articulations : à quel moment est-ce utile ?

Laurent

Comment organiser des obsèques ?

administrateur

Commencer un traitement avec un tapis d’acupression

Irene