Image default
Immobilier

À quel meilleur taux de rendement en SCPI puis-je m’attendre ?

L’investissement en SCPI est assuré et contrôlé par l’AMF ou l’Autorité des marchés financiers. En plus du fait de surveiller la collecte des fonds et d’imposer les règles de fonctionnement aux SCPI, cette dernière met aussi en place une réglementation qui se centre notamment sur les taux de rendement que peuvent garantir les SCPI.

Le rendement moyen et la capitalisation des SCPI

Sur la base des 10 dernières années, le rendement moyen présenté par les SCPI est passé de 6,07 à 5,08 % de 2009 à 2014. En 2018, ce rendement est variable entre 4 et 5 %. D’un premier coup d’œil, on pourrait être tenté de penser que l’investissement en SCPI est de moins en moins fiable. Pourtant, sachez que le calcul de ce taux se fait sur la base de la capitalisation moyenne qu’on soustrait avec le montant des loyers perçus, ramené au prix des tickets d’entrées. Il n’est donc pas aussi étonnant que cela de voir ce taux se tasser entre 4 à 5 %.

Les loyers perçus d’une SCPI proviennent en général des baux commerciaux des différents locataires qui louent et exploitent le bien immobilier. Ces baux sont indexés sur la base des inflations économiques dans le pays. Plus ce taux d’inflation est important, plus le montant des loyers perçus connaissent aussi une augmentation. De ce fait, en investissant dans une SCPI, vous n’aurez pas à vous soucier des effets de l’inflation sur votre portefeuille.

Taux de rotation & parts en attente de cession

Autres critères essentiels à prendre en compte pour mieux anticiper les futurs rendements de son investissement en SCPI sont le taux de rotation et les parts en attente de cession. A priori, le taux de rotation est un indicateur qui sert à mesurer la vitesse de rotation des parts en SCPI. Ce taux oscille généralement entre 1,5 et 2 %. On peut en tirer que l’investissement en SCPI est bien stable. Le taux de parts en attente en cession quant à lui sert à mesurer le pourcentage des parts mis en ordre de vente sans présence d’acheteur. Il oscille en général entre 0,20 et 0,50 %. Autant dire que ce phénomène n’existe pratiquement pas dans le cadre d’un investissement en SCPI. De plus, les gérants de ces SCPI préfèrent actuellement investir à capital variable pour éviter ce genre de soucis.

Pour recueillir plus d’informations intéressantes sur l’investissement dans l’immobilier locatif en SCPI, vous pouvez consulter le site de Portail-SCPI.

Related Articles

Comment trouver une maison à louer ?

Irene

Tout savoir sur les différents placements en immobilier

Irene

Personnaliser la couleur de votre piscine

Laurent