Image default
Automobile

La qualité du véhicule Peugeot 2008

Depuis son lancement en mai 2013, la Peugeot 2008 ne peut échapper à la comparaison avec sa rivale, la Renault Captur. Car contrairement à ce dernier, la Peugeot ressemble plus à un break surélevé qu’à un vrai SUV. Et pour cause, développé sur la base de la 208, le 2008 s’est vu confier une double mission : séduire les amateurs de SUV et fidéliser les fidèles des 207 SW, qui reconnaîtront en lui le descendant de la version Outdoor.

 

Le plus homogène

 

Accueillante, avec un coffre spacieux et des sièges arrière honnêtes, la 2008 se présente comme le partenaire idéal des petites familles. Que ce soit en zone urbaine, sur route ou sur autoroute, il ne craint aucun type de parcours et, propulsé par les moteurs les plus puissants, le SUV Peugeot affiche une polyvalence appréciable. Outre le plaisir de conduire, le compromis entre maniabilité et confort est le meilleur du segment. À noter que s’applique également à la présentation intérieure, plus soignée que celle de ses concurrents, Nissan Juke et Renault Captur à l’esprit. Si le Peugeot 2008 vous intéresse, surfez sur http://voprive.com/ pour en savoir plus.

 

L’agilité et la précision qui fait à l’aise en ville

 

Bénéficiant d’une direction flexible, le 2008 est agile comme un chat et se faufile dans le moindre trou de souris. Il aurait pu devenir plus court, bien sûr, et le petit volant peut, selon la position de conduite adoptée, masquer les compteurs. S’il est flexible, le contrôle de la boîte manuelle à cinq vitesses manque cruellement de précision. Une contrariété peu connue à propos de celle à six vitesses. En dehors de cela, le conducteur est bien installé (siège surélevé, bonne visibilité, sauf pour les trois quarts vers l’arrière), bénéficiant également de commandes ergonomiques. Sur ce dernier point, le 2008 se distingue par son écran tactile, qui regroupe toutes les informations. Un système moderne est parfois lente, et qu’il n’échappe pas à quelques bugs de fonctionnement (voir fiabilité Life on bourde). Sur la route, l’image est encore plus flatteuse. Bien que légèrement supérieur au 208, le 2008 contrôle parfaitement le roulement. Le plaisir de conduire profite d’une direction bien calibrée et d’un train avant précis et agile. Dans cette catégorie, aucun de ses rivaux ne se rapproche de lui en termes de comportement routier. Même lorsque le conducteur accélère le rythme, le 2008 fait preuve d’une rigueur sans faille, l’ESP restant toujours très discrète dans ses interventions (une bonne traction n’est pas étrangère), et le système de freinage a des dents.

Related Articles

Les critères pour un meilleur choix et les inconvénients ?

Irene

Accompagner la victime atteinte d’une cérébrolésion à la suite d’un accident de la route : comment évaluer et indemniser ses préjudices ?

Irene

24h du Mans, pourquoi le mans attire beaucoup de passionnés ?

Claude